Quand vient le soir…

En sortant du boulot, nous allons chercher le petit à la crèche. Nous le retrouvons content de sa journée mais aussi soulagé de nous voir enfin arriver. Les cernes violettes qui cerclent alors ses petits yeux en disent long sur la fatigue accumulée.

Aussi le soir, arrivés à la maison, nous privilégions les temps calmes afin de favoriser la détente de l’esquimau parfois très excité.

Un petit moment dans son lit en arrivant lui permet de se reposer dans le silence. Il y dort ou pas, ça n’a pas vraiment d’importance. Puis vient le bain que notre fils apprécie vraiment et dans lequel il passe de longues minutes à barboter. Une fois en pyjama et repus, l’esquimau va rapidement au lit rejoindre son doudou et s’endormir aussitôt pour une longue nuit de 12 heures.

Et depuis quelques temps, avant l’heure du coucher, nous avons instauré un joli moment que notre fils aime beaucoup. La lecture d’un livre, dans les bras de papa ou de maman. Le plus souvent, c’est lui qui va le chercher et qui nous l’amène en disant « Ka ! », ce qui en langage esquimau signifie « Tiens ! » (No comment…).

Deux façons différentes de lire. Maman essaye de respecter fidèlement le fil de l’histoire en commentant un peu les images tandis que Papa raconte les choses à sa façon, avec des phrases sans queue ni tête et des mots qui n’existent pas… Mais qu’importe l’histoire, l’esquimau apprécie autant l’un que l’autre.

Pendant ces instants privilégiés avec notre fils, le temps semble mis en suspends…et nous les savourons sans modération.

Lecture du soir avec papa…