♡ Birthday inspiration ♡

affiche birthday inspiration

Mercredi l’esquimau aura 2 ans. Deux années d’amour, de larmes et de rires. De petits bobos et de regards espiègles. De câlins et de bêtises. De périodes « maman » et de périodes… »maman ».

A la fin de cette semaine, nous ferons un brunch d’anniversaire avec les personnes qui nous avons choisies pour entourer notre fils en ce jour particulier.

Premier anniversaire où il se rendra vraiment compte que tout le monde est là pour lui et que la fête lui est destinée.

Alors cette fois-ci, j’ai pris un thème en lien avec ses aspirations du moment: les animaux. Plus précisément ceux de la ferme. A moi donc de me décarcasser pour faire une déco joyeuse autour des poules, lapins et autres moutons ! Pour l’occasion, je vous ai préparé ces tableaux d’inspirations d’images glanées depuis quelques semaines.

birthday inspiration la deco

1. Pailles en papier     2. Déco gobelets DIY     3. Ballons au plafond     4. Silhouettes sur fonds colorés    5. Pompons de soie     6. Pots à confiture pour bonbons      7. Guirlande de fanions carrés        8. Marshmallows et vermicelles         9. Contenants animaux DIY         10. Guirlande pompons colorés

1. Déco jardin potager   2. Déco renard/écorces de chocolat   3. Tarte au citron     4. Sucettes macarons   5. Emporte pièces animaux   6. Mise en scène animaux  7. Déco pompons de soie   8. Cupcakes figurines animaux

Chrysalide

J’ai le sentiment que ces derniers mois ma vie n’a été faite que de questions, d’interrogations sans fin qui m’ont fait tourner en rond.

Dernière année de formation, celle du diplôme. Un stage de dingue qui me fait perdre la tête, qui m’éloigne des miens, une perte de repère quasi-totale qui m’a même fait douter de ma vie et de mes projets. Des rencontres riches, intenses mais pas forcément bienveillantes qui me demandent d’être sur le qui-vive en permanence.
Depuis septembre je suis sur un fil, tellement instable que j’en ai repris la clope. Cette béquille oubliée depuis 3 ans et dont je pensais m’être définitivement débarrassée. Cette béquille que je n’avais même pas sollicité au moment de la rupture avec ma famille et qui est revenue dans ma vie l’air de rien.

Moments de survie. Dernière ligne droite avant la liberté. Tenir en apnée jusqu’au mois de mars avec pour mot d’ordre de ne pas trop m’éloigner des miens.
Puis de mars à juin le défi ultime: écrire un mémoire, le soutenir, passer ces oraux, cet écrit. Tenir malgré la fatigue et la nervosité.
Obtenir ce diplôme pour être enfin libre.

L’impression d’être enfermée dans une cage et de percevoir entre les grilles comme il fait beau à l’extérieur. Là où tous nos projets foisonnent.

Comme on sera bien dans un nouveau chez nous avec un beau jardin.
Mon fils qui bêchera la terre avec son père pour planter nos premiers légumes, nos premières fraises.
Comme on sera plein de belles images, riches des voyages que nous feront tous les 3.
Légers de partir où bon nous semble, libérés de toute contrainte ou presque.
Avec cette envie de créer des choses qui s’étend de plus en plus.
Enfin adulte, enfin autonome, enfin qualifiée, riche de mes expériences de vie, forte de cette famille que nous avons construite.

Je suis encore dans ma chrysalide. Mais je travaille à devenir le plus beau des papillons.
Je leur dois bien ça. Je ME dois bien ça.

Et après, on s’envolera loin. Très loin de cette vie.