L’emmaillotage, cette pratique étrange qui a sauvé nos nuits

Pendant ma grossesse, je suis tombée sur plusieurs articles vantant les vertus de l’emmaillotage. Je ne comprenais pas comment cette pratique totalement desuète à mes yeux pouvait être bénéfique pour un bébé.

Forcément, quand je pensais à un enfant emmailloté, je l’imaginais complètement saucissonné dans un linge -tel un forcené dans sa camisole- suspendu au mur par un crochet 24h/24h. Mais en fait, cette pratique avait cours au 18ème siècle et depuis, les choses ont bien changées.

De nos jours, elle semble réapparaître -en version plus soft, sans le clou quoi…- et j’ai été étonnée de trouver un nombre conséquent de témoignages sur internet ne tarissant pas d’éloges à son sujet. Je vous conseille la lecture de cet article concernant les bienfaits de cette pratique.

Au début, c’est Papa d’hiver qui, de lui-même, s’est lancé dans cette pratique. L’esquimau était alors emmitouflé dans une couverture et mit dans sa gigoteuse tel un rouleau de printemps et cela l’apaisait vraiment. Ne maitrisant encore aucun de ses mouvements, il se mettait souvent les doigts dans les yeux et se griffait le visage ce qui l’empêchait de dormir tranquillement, ce dispositif l’en empêchait et il dormait plus longtemps. On a aussi pensé à lui couper les mains mais ça aurait fait mauvais genre.

Puis, au bout de quelques jours, nous sommes passés à la couverture miracle de Red Castle. J’ai franchement été dubitative au début. Moi qui ne supporte pas de voir mes mouvements entravés, je vivais mal de le voir ainsi enroulé. Il ne pouvait plus du tout bouger les bras mais…il semblait apprécier. Quand il était fatigué mais que son excitation l’empêchait de s’endormir, on le mettait dedans, il faisait le vers de terre pendant 30 secondes puis s’endormait paisiblement pour de longues heures 2 heures.

Puis, cette pratique est devenue habituelle chez nous. Puisque cela l’apaisait, pourquoi s’en priver ? Ce n’est pas barbare, il a juste les bras maintenus le long du corps pour dormir. Parfois, je me mettais à sa place et je me disais qu’il ne devait pas comprendre ce qu’il se passait quand deux choses inconnues lui griffait le visage alors qu’il dormait paisiblement ou qu’un sursaut lui valait un réveil soudain à cause de tout cet espace qu’il avait autour de lui à présent.

Mais dans notre société, par manque d’information, l’emmaillotage à mauvaise presse. Je ne compte plus le nombre de personnes qui nous ont lancé des regards choqués en apprenant qu’on le pratiquait avec notre bébé ou ce grand malaise lorsqu’ils voyaient l’esquimau en mode chrysalide dormir paisiblement. On avait vraiment l’impression d’être des marginaux…

Bon par contre, accroche toi mon coco pour le faire dormir SANS emmaillotage une fois qu’il a atteint l’âge auquel il est recommandé d’arrêter (3 mois)… Chez nous, l’esquimau a fait un peu de rab’. On a commencé par arrêter de l’emmailloter quand il dormait la journée puis, j’ai fait quelques tentatives infructueuses pour lui retirer la nuit mais il n’était pas prêt. Et un matin, magie, quand je suis allée le chercher, il était parvenu à sortir ses mains et j’ai compris que le moment était venu.

Depuis à la maison, plus de camisole pour dormir mais franchement, ça nous a bien sauvé la vie les premiers mois ! Alors un conseil, passez au delà des idées reçues, des regards en coin et foncez si cela convient à votre bébé!

Voici à quoi ressemblait l’esquimau une fois neutralisé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s