A la ramasse

Demain cela fera 2 mois que l’esquimau est venu au monde. Deux mois de bonheur, d’amour mais aussi de pleurs, et surtout de fatigue !

J’en arrive à un stade plutôt inquiétant et je me fais du soucis pour ma santé mentale…En effet,  plusieurs évènements ces derniers temps m’ont fait comprendre que mon cerveau avait du mal à suivre . Papa d’hiver ne m’a pas encore parlé d’internement mais j’imagine que ça n’est qu’une question de temps…

Je partage donc avec vous une petite liste de ces moments d’égarement (et si à tout hasard un médecin passe par là…je ne suis pas contre quelques somnifères un diagnostique !)

1- Premier constat: Quand l’esquimau est dans mes bras il m’est quasiment impossible de tenir une conversation normale avec un autre être humain (de plus de 5 ans j’entends…). C’est comme si tous mes neurones étaient entièrement dédiés au petit roteur qui squattes mes genoux. Ne sont intelligibles que ses borborygmes, le reste n’est qu’un épais brouillard d’où ressortent parfois bribes de phrase.

2- Il y a quelques jours alors que je tentais de DORMIR BORDEL ! trouver le sommeil pendant que mon fils chouinait dans son lit à quelques centimètres de moi. Papa d’hiver s’est redressé et après avoir inspecté les environs me sort:

« – Ah bah je croyais que tu l’avais dans les bras!

– Bah pourquoi ça ? Il est dans son lit… 

– Dans ton sommeil, tu faisais des mouvements pour le bercer« 

Eh merde…ça y est, j’adopte des comportements autistiques quand je dors…

3- Pas plus tard qu’hier, je me suis rendue chez le boulanger. La vendeuse me tape la discut » en voyant l’esquimau dans l’écharpe. Sauf qu’à coups de « C’est mignon à cet âge » et de « Il est bien là contre sa maman » bah….j’en ai oublié les baguettes ! Genre, je passais juste lui dire bonjour quoi !

4- Et enfin LE TRUC qui m’a fait prendre conscience que mon état devenait pathologique: mon rêve de la nuit dernière. Ce grand moment où j’ai pu enfin dormir rêvé que Papa d’hiver se transformait en POULE pour, je cite: « voir ce que cela fait de pondre un oeuf ».

C’est bon, j’ai compris, je prends immédiatement rendez-vous chez le psy…

Laisse tomber, ça fait mal en fait...

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s