La loterie des mamans

On ne choisit pas sa maman. Par contre, je suis intimement persuadée que de notre coté, c’est l’étoile qui nous protège avec ton père qui t’as choisi pour nous. Toi, mon fils.

A la loterie des mamans, tu as pioché une maman spéciale. Une maman qui, bien que t’ayant désiré très fort a peur de ne pas avoir assez d’amour dans son cœur pour t’accueillir comme tu le mérites.

Ta maman, mon fils, est une jeune femme en construction, un peu blessée, avec des bases un peu branlantes parfois mais qui avance, malgré tout.

Ta maman est une personne angoissée. Perpétuellement inquiète de ce qu’il pourrait arriver. Elle imagine toujours le pire, même quand tout va bien.

Ta maman veut toujours tout maîtriser. Alors forcement, elle est prise d’un sacré vertige en pensant à toutes ces choses qu’elle ne pourra pas gérer quand tu seras là.

Ta maman imaginait que seule la grossesse pourrait la faire entrer dans un état de plénitude et de sérénité, lui permettant de sentir complète et pleinement heureuse.

Oui mais voilà, elle ignorait qu’à ce moment là, elle avancerait aux cotés de ton papa. Cet homme si merveilleux qui lui permet chaque jour de devenir ce qu’elle est profondément, en mieux. Elle ne savait pas que ce qu’elle attendait encore de la vie, c’est lui qui allait lui apporter, à chaque instant de chaque seconde.

Du coup, depuis qu’elle te porte en elle, ta maman est perdue. Quelle place reste-t-il encore dans son cœur ? Va-t-elle t’aimer, toi cet inconnu qui se manifeste tous les jours en dansant dans son ventre ? Va-t-elle te reconnaitre ? Est ce que cette maman là, tu auras envie de l’aimer ?

Depuis 5 mois ta maman dis des choses difficiles, que tu entends, que tu ressens certainement. Des mots qu’elle ne pensait certainement pas prononcer il y a quelques mois quand elle pleurait parce qu’aucun bébé ne voulait se loger dans son ventre. Alors qu’elle se sentait tellement prête à ce moment là…

Alors, je te l’accorde volontiers, ta maman n’a pas l’air très hospitalière comme ça et tu dois surement te dire que tu n’as pas eu de chance à la loterie.

Mais je tiens à ce que tu saches mon fils, que si ta maman est comme cela c’est parce qu’elle s’en veut beaucoup de ne pas parvenir à te dire une chose qu’elle veut par dessus tout, au plus profond d’elle même.

« Surtout, ne pars pas. Je t’aime déjà. »

Publicités

Un commentaire sur “La loterie des mamans

  1. Charlène dit :

    J’aime beaucoup ton blog, ta manière d’écrire notamment.
    Ce texte est exactement ce que je ressens, je suis actuellement à 4 mois de grossesse, et le tricot est aussi ma découverte de grossesse !
    Comme toi, j’ai ressenti dans mon intérieur que j’attendais un garçon … mais non ! C’est une fille. Encore + déstabilisant, et surtout, encore + culpabilisant « Zut, je commence mal ma grossesse, je ne comprends rien à mon enfant ! »
    Moi aussi je l’ai voulu ce bébé, et j’entends des paroles sortir de ma bouche pas très agréables parfois. Mais on n’a pas le droit, la société fait que la grossesse doit être un moment de totale plénitude, de communion avec soi, avec son bébé. Mouais.
    Bref, je suis au début de ton blog, je continue ma lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s